in , ,

On a testé pour vous : les bienfaits du sperme !

Vous en avez rêvé ? Ils l’ont fait ! Quelle énergie, mais QUELLE ÉNERGIE… doit on dépenser, quand on est un homme, pour convaincre encore et encore (et encore ?) les femmes (allez je devrais dire LA femme) des bienfaits de la répartition actuelle des tâches. Argumenter et argumenter pour ne pas avoir à cogner pour se faire entendre (on y a pas encore renoncé) devient un sport national.

Heureusement pour nous, pauvres hommes opprimés par cette nécessité constante de devoir justifier notre domination, il existe l’homo-phallo-scientificus. Cet être est un dérivé de l’homo-phallo-sapiens qui tire son nom des étapes successives de son processus cérébral. Cet homo-phallo-scientificus s’est révélé fort utile. Il a très pragmatiquement démontré l’intérêt pour les femmes de faire le ménage, et a vaillamment permis aux hommes de s’esquiver au nom de la survie du couple. Mais que serait tout ce travail si on ne rappelait pas aux femmes qu’elles sont hystériques, puis surtout en période d’ovulation, histoire de leur jeter leur utérus à la gueule dès qu’on en a l’occasion.

Et le sexe dans tout ça ?

Seulement voilà, une femme qui ne fait que le ménage, c’est pratique mais ça fait pas bezef. L’homo-phallo-sapiens a des besoins, du moins c’est ce qu’il pense. Et même si ça faisait plaisir aux réglementaristes, il ne peut pas tous les quat’ matins aller se vider dans un corps loué à la sauvette pour l’occasion. Mais il ne peut pas non plus expliquer à sa femme la source de son plaisir et lui donner envie de faire l’amour. Il ne l’a pas cachée, voire mutilée pendant toutes ces années pour rien. Le caractère subversif du clito risque de le souffler dans un torrent dévastateur d’émancipation.sp4

Non, non… L’homo-phallo-sapiens a plusieurs tactiques. Pendant longtemps il y a eu le « devoir conjugal », c’est d’ailleurs toujours un motif de divorce, mais plus de viol. Il sait également maintenir sa femme dans une dépendance économique certaine grâce aux structures de la société savamment étudiées pour cela. L’homo-phallo-sapiens fait aussi appel à son cousin scientifique pour expliquer que la fellation est le ciment du couple. Histoire de mettre toutes les chances de son côté. Mais mesdames messieurs, comme rien ne l’arrête, il a testé pour vous : tous les bienfaits du sperme !

A glou glou !

Il faut avouer une chose. Je connais pas beaucoup d’hommes qui ne sur-kiffent pas la fellation. C’est un plaisir tout particulier, tout en finesse, qui n’a pas vraiment d’égal. Il faut avouer aussi qu’au point Femina_13_Femme_Yaourt_400culminant, si la fille (ou le mec ?) s’arrête, et bien on a énooooooormément moins de plaisir. Mais c’est son droit. Seulement chez l’homo-phallo-sapiens, les droits des femmes se trouvent dans un côté très retranché du sapiens. C’est tellement bien enfoui que la plupart ne vont jamais s’y aventurer, c’est fou hein ?

Alors donc, l’homo-phallo-sapiens qui aime bien quand une femme vient goulûment lui aspirer son saint liquide séminal, va appeler l’homo-phallo-scientificus à la rescousse. Ainsi naquit la magnifique théorie selon laquelle le sperme est un antidépresseur pour les femmes. Oui, pour les femmes, car l’homo-phallo-sapiens a horreur de l’homosexualité, ça lui rappelle que lui aussi peut être enculé, ce qui, dans ses représentations étriquées, le descend immédiatement de son piédestal de dominant. Alors femmes émotionnelles, hystériques et stressées, bref, toutes les femmes selon l’homo-phallo-sapiens, ne faites plus semblant de ne pas savoir !

Évidemment, comme l’homo-phallo-sapiens a plus d’une corde à son arc. Il en a prévu pour celles qui n’ont pas trop besoin d’antidépresseurs. Sait-on jamais. l’homo-phallo-scientificus explique donc que le sperme permet d’aider à maigrir et à se protéger du cancer. Ça tombe bien, l’homo-phallo-sapiens matraque en permanence une image de la femme svelte et uniforme ultra normative. Il définit les règles et apporte les solutions. Mesdames, pour maigrir il faut accélérer les mises en bouches.sp

C’est qu’au fond cette créature masculine est prête à tout pour arriver à ses fins. Il vous convainc que vous êtes des cruches, le sperme vous rendra bientôt intelligente. Il veut vous badigeonner votre corps de sa substance huileuse ? Il vous prouvera que c’est bon pour la peau. Il veut pouvoir disposer de votre corps pour se soulager, il vous explique que ses pulsions sont naturelles et crée un réseau d’esclavage dédié à son plaisir.

Oh, il y aurait bien une chose à laquelle il n’a pas pensé : partager le plaisir. Avouer ce qui nous fait beaucoup de plaisir, et chercher à faire plaisir à l’autre. L’avantage, c’est que quand on le partage, on n’a pas moins de plaisir pour autant. L’inconvénient, pour l’homo-phallo-sapiens c’est qu’à travers cette méthode, il y a aussi, une nette prise vers l’égalité.

Share Button

Qu'en pensez vous?

0 points
Upvote Downvote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Répondez à la question * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 raisons scientifiques pour lesquelles faire l’amour régulièrement est bon pour la santé

Et les cons sont de sortie…